Eau potable et assainissement

L’EAU POTABLE A CARLUX

 

GESTION

La fourniture d’eau potable de notre commune est régie par le SIAEP, Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable, celui - ci en assure la gestion sur un ensemble de 6 communes (Calviac, Carlux, Orliaguet, Peyrillac et Millac, Prats de Carlux et Simeyrols) et cela pour 1448 abonnés et 2256 habitants.

La société VEOLIA – CEO assure quant à elle le bon fonctionnement et l'entretien des ouvrages, le SIAEP gardant la propriété de ceux-ci et la maitrise des investissements.

LA RESSOURCE :

Un forage à Limejouls  à quelques 300mètres de profondeur et un puits simple ont déjà fourni  plus de 266 000 m3 (266 000 000 litres !)

LA CONSOMMATION :

Elle est en baisse depuis 2014 et s’établit à 210 litres par personne et par jour en moyenne.

LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT :

L’eau forée est acheminée via des canalisations enterrées aux différents  points de stockage temporaire que sont les châteaux d’eau, ceux - ci, placés en des points élevés et dominants des communes permettent une distribution fluide et constante, et d’un bon niveau de pression.

 

L’ASSAINISSEMENT A CARLUX 

 

ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL :

Comme un grand nombre de communes en milieu rural,  la commune de Carlux  fait principalement  appel à un principe d’assainissement individuel, c'est-à-dire mis en place par les propriétaires eux même, avec  un équipement spécifique du type : fosse septique, décanteurs et système d’épandage en pleine terre.

ASSAINISSEMENT COLLECTIF :

Seule une petite partie de la commune, comprenant le Bourg et certains secteurs proches du centre peuvent bénéficier d’un assainissement collectif communément appelé  « tout à l’égout ». Dans ce cas les eaux usées sont collectées vers 3 bassins de lagunage en partie basse du village. Le principe naturel de fonctionnement consiste à laisser décanter les eaux chargées en boues et graisses, qu’un certain nombre de bactéries et agents synthétiseurs vont « digérer », et cela  de bassin en bassin,  jusqu’à ce qu’une eau claire en soit extraite, puis dispersée. Cette eau extrudée est contrôlée par un laboratoire agréé tous les deux mois. Les boues sont quant à elles extraites tous les 5 à 7 ans.